PROPAGANDE

Effet de mode : se cacher et faire bonne figure..

Posté par Gadget le 29/05/2023 pour le secteur PHILO
🌍 Article public ⸱ 1006 lecteurs récemment



Bonjour à tous

Je viens vers vous aujourd’hui donner quelques exemples que je rencontre dans la vie qui montrent une tendance à toujours vouloir paraître au lieu d’être.
Et je voulais en discuter avec vous.


Au détour d’un échange sur un jeu, je dois régler un sujet avec une personne que je côtoie sur internet via son pseudo. La personne entame alors une discussion afin de régler quelques détails pratiques et nous faisons en même temps un peu connaissance. N’aimant pas discuter vraiment à travers écran interposé, je lance directement une discussion vidéo afin d’appréhender la personne que j’ai en face. (C’est pour moi plus représentatif et moins impersonnel)


Il l’allume et cache son visage et je lui dis :

« Tu fais quoi quand tu passes en rue, tu te caches de tous les passants ? Quelqu’un pourrait très bien en douce prendre une photo de toi pour faire un faux compte dans la vraie vie mais ça ne tempêche pas de continuer à vivre... Tu ne peux pas tout prévoir.. »

Soit, je lui dis que c’est absurde et disproportionné et il finit par me montrer son visage, tout ce qu’il y a de plus banal. À croire que ça va devenir une chose précieuse et rare.

Les gens sont de plus en plus dans l’hyperprotection à tout niveau et ne relativisent plus face aux aléas de la vie. La société est en prime de plus en plus élitiste, il faut être parfait et aller toujours plus loin.

Autre exemple : Je dis sur une photo à une personne, qui m’est pourtant très proche, que j’aime son côté un peu PIN UP (elle aime être coquette et se faire jolie) ben elle me bloque car elle a des collègues qui pourraient la juger.


₪◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘₪

Mais enfin ! N’y a-t-il plus personne qui s’accepte comme il est ? Jouons donc tous une pièce dans la vie ?


Est-on seulement capable encore d’aimer avec tous les imprévus et l’absence de contrôle que ça engendre ?

₪◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘


Lien source photo

40 commentaires
Brol
()
Sheina : je ne comprends pas le rapport entre tes deux questions.

A la première, je pense que tout le monde joue un rôle social et que c'est loin d'être nouveau.
Et tu viens peut-être de le découvrir mais il y'a beaucoup de personnes ne s'acceptent pas, qui n'aiment pas leur visage, leurs cuisses, leur rire etc...

Pour la seconde, je dirai que ça dépend. Ça sous-entendrait qu'on perd régulièrement le contrôle et je trouve cette idée alléchante mais tristement j'en suis incapable.
Fourbi
()
Comment très souvent ça dépend du contexte, de quoi et de qui on parle.

L'anonymat n'a pas forcément de lien avec la volonté de "paraître", (dans son sens "esthétique") : renvoyer une autre/meilleure image de soi (filtre/photoshop) dans une intention de séduire ou de simplement plaire aux internautes et à ses interlocuteurs.

- L'anonymat peut-être suspect et délictueux selon l'intention qui l'a motivé. C'est quand il est utilisé pour nuire, escroquer ou tromper intentionnellement une personne qu'il peut être jugé condamnable. En dehors de ça, je ne comprends pas vraiment l'urgence et l'indispensabilité de tenir à démasquer la réelle identité d'une personne si elle ne le souhaite pas. D'autant plus dans le contexte d'une rencontre éphémère et à laquelle on ne donnera a priori pas de suite (autour d'un jeu ou autre).

- Dans le contexte d'une relation virtuelle "intime", on peut comprendre qu'après un certain temps on tienne à connaître le visage de la personne a qui on s'est confié et pour laquelle on a développé des sentiments ou une certaine attirance. Mais en réalité la question ne se pose pas vraiment. Quand l'attirance est réciproque la question de se rencontrer IRL coule de source et l'identité est souvent levé avant que la première rencontre ait eu lieu. (même quand ce n'est pas si réciproque à vrai dire, la loyauté peut l'être).

- L'anonymat est aussi un moyen de protection (confidentialité). Il n'est pas forcément habité par une volonté de tromper mais au contraire, de se protéger. A l'inverse du paraître, il peut exprimer une volonté de ne pas "paraître"/ "apparaître" (du tout). L'identité d'emprunt n'a alors aucune importance. C'est une simple identité de masquage.

- Enfin, l'anonymat n'est pas un frein à l'exposition de son être ou de sa personnalité. Une personne peut vouloir envie de cacher son visage, sa vie personnelle mais de rester elle-même. Il y a des tas de personnes qui sont reconnaissables (ici même) par leur pseudo, leur humour, leur manière de répondre, d'agir, de se positionner, de rédiger, etc. Les personnes peuvent rester eux-mêmes tout en demeurant "physiquement" et "identitairement" anonyme (prénom, lieu, sexe, adresse, métier non dévoilé).

Pour conclure, je dirais que je respecte l'anonymat et que je n'ai pas de problème avec ça; sauf dans le cas de nuisance avérée bien évidemment.

Et puis sur le plan purement philosophique, elle pose des questions d'éthiques et sociales intéressantes. :)
Babiole
()
#1539 :

#1539 :

Bubu m'avait justement proposé une question mieux formule..

quelle place laisser à l'authenticité dans nos interractions sociales?



Je pensais qu'elle l'aurait mise mais je n'ai pas été super chaude pour améliorer la propas, prise par d'autre occupation sur le momant.
Objet
()
Sinon le lien avec les questions, c'est ne pas être dans l'hyperprotection socialement ou l'apparence pour VIVRE vraiment, s'exprimer, être et ne plus paraître...


Après il ne faut quand même pas oublié qu'il existe réellement des mauvaises personnes ou des égoïstes... (Je l'oublie des fois vraiment..) Du coup, je comprends un peu cette tendance...



Je pense qu'elle empêche d'avancer quand même spirituellement....
Fourbi
()
On joue tous un rôle social, c'est humain...

Tout le monde n'est pas en adéquation avec cette vision de "il faut se voir pour avoir une vraie interaction".

L'envie de se montrer sur les réseaux ou ailleurs est propre à chacun.

Il doit y avoir une multitude de raisons qui poussent les gens à vouloir se cacher. Pourquoi tu ne lui as pas simplement demandé ce qui le poussait à agir comme ça ?
Babiole
()
Cela s'appelle "le droit à l'image"... Si quelqu'un n'a pas envie de dévoiler son visage, pour QUELQUES RAISONS QUE CE SOIT, il en a le droit. Et je dirais même qu'en aucun cas il n'est correct de le juger pour ça, et encore moins de le pousser à le faire s'il n'en a pas envie de base !

[Quelqu’un pourrait très bien en douce prendre une photo de toi pour faire un faux compte dans la vraie vie mais ça ne t’empêche pas de continuer à vivre...] : ça a poussé certaines personnes au suicide, ça en a ruiné d'autres... Si tu es ok avec ce genre de risques, c'est ton choix. De là à l'imposer aux autres...

Quant aux questions en fin de propa... elles n'ont juste AUCUN rapport avec un mec qui souhaite protéger son image :/

Avant, on demandait aux gens d'être bienveillants dans les commentaires... on pourrait aussi l'être dans les publications ! :/
Outil
()
Etre et paraitre. Tout cela a toujours été une vaste question. Je crois qu'elle est encore d'actualité à présent et le sera toujours. Déjà, c'est quoi exactement "être" quand nous sommes faces à différents biais cognitifs, éducations et autres paramètres. Etre serait une forme d'authenticité ?

Je fais partie des gens pour qui l'adage : Pour vivre heureux, vivons cachés. Les gens qui aiment briller sous les projecteurs n'ont souvent aucune grâce à mes yeux. Avec l'arrivée des IA et tout ce que cela comprends, je suis aussi d'avis qu'il faille absolument réfléchir à deux fois avant de s'afficher.

Si une personne n'a pas envie de parler via webcam, c'est son droit. Si d'autres aiment parler via webcam, c'est tout aussi leur droit. Lorsque l'on voit les faux profils qui circulent sur le net avec des photos volées ou créés de toutes pièces, je me dis que l'hyperprotection à tout sa place.

Comme le disent les commentaires plus haut. S'anonymiser pour se protéger, c'est okay. Par contre quand il s'agit de faire des trucs en anonyme pour foutre la merde, là, c'est bof.
Instrument
()
Je ne comprends pas non plus le rapport de tes questions avec ta propa... Et comme le souligne Dipps, simplement le droit a l'image...
Accessoire
()
Mince j'av
Chose
()
Ho bordel... Foutu connexion.


Je ne vais pas avoir la patience de tout récrire une 3 emes fois.


Surtout pour m'entendre dire que je suis malveillante pour avoir lancé un débat


J'ai essayé de trouver une exemple pour lancer un débat plus général, j'avais vu sa photo en plus sur le Facebook du monsieur en question.


Je trouve que le problème est vu à l'envers, on ne doit pas vivre caché mais améliorer la cybercriminalité avant tout.



Apres l'exemple n'était pas le meilleurs car il y a aussi les fausses apparences que je voulais relever. Mais bon...
Machin
()
De toute façon maintenant pour avoir des vrais contactes humain faudra passer par une plateforme virtuelle pendant 1 ans avant de voir seulement la personne visuellement puis encore 1 an pour la voir en vrais! Car en vrais les gens n'oserons plus se parler se serai trop risqué.


Vivons mieux, vivons cachés..


Voila ce que j'ai voulu mettre en avant. Cette tendance qui prends tout doucement plus de place dans la société.

En plus, tu peux quand même te faire avoir au même titre pour moi. Car la personne à le temps de bien roder son personnage justement.
Babiole
()

#1544 :

Je partage complètement ton avis concernant le droit à l'image.

Concernant la bienveillance des publications, je pense comprendre ce que tu veux dire mais il demeure un doute.

Autant je ne partage pas son point de vue et je ne comprends pas forcément tous les liens que Sheina émet entre le titre et les différents thèmes qu'elle sous-cite (égoïsme, authenticité, anonymat, apparence, spiritualité) autant je ne trouve pas pour autant sa publication "malveillante".

Du coup, je pense que je n'ai pas compris. :)

A moins que tu fasses référence à son récit et du coup, au comportement qu'elle a tenu vis a vis de l'internaute dont elle nous narre l'échange mais pour le coups, si on est droit de porter une appréciation sur sa réaction, la publication n'est pas malveillante pour autant. Enfin, ça me paraît excessif d'envisager la censure.

Ou alors encore une fois, c'est parce que je n'ai pas compris. Désolé si c'est le cas.

;)
Machin
()
Au niveau spirituel c'est dans l'idée qu'on est sur terre pour s'améliorer et que se cacher des autres est un frein.


Un frein aux échanges sociales de qualités, un frein à l'acceptation de qui on est vraiment et ce à quoi on veut tendre..


Mais je répète, c'était un exemple pour essayer d'en débattre et je n'ai pas beaucoup retravaille sur cette propas. Malheureusement, je n'avais pas un autre exemple à mettre sur le tapis.

L'authenticité, l'anonymat dans une optique de se cacher/ de cacher qui nous somme, apparence (ce qu'on montre de soit et ce qu'on se cache à soit même aussi)


Après il faut bien se protéger des fois, mais dans cette exemple c'était inapproprié et exagéré.


Et je trouve que les gens doivent être contré et non nous devoir nous enfermer dans une bulle de protection avec ce qu'ils en découlent.


Voilà pour essayer d'être plus clair.
Artifice
()
(L'égoïsme.. c'est parce que ce n'est pas des gens d'office spécialement mauvais mais dont il faut se protéger quand même au même titre..)
Outil
()
#1551 :

Merci d'avoir fait l'effort d'éclaircir tes propos.

Comme ton exemple l'illustre bien, la légitimité de s'exposer dépend autant du contexte que de la volonté. Dans le cadre de la situation exposée, le fait d'exiger clairement à son interlocuteur d'oter son foulard peut en effet paraître excessif autant que déplacé.

Mais je comprends aussi par tes arguments que tu voulais traiter des limites (ou pas) de son usage sur le plan social et interactif ? Questionner sa valeur ?

Personnellement, j'ai eu l'opportunité de tenir des échanges serieux, intéressants et réguliers plus d'une fois avec des internautes dont je ne connaissais pas l'identité. L'intérêt portait vraiment sur le contenu des échanges et j'ai la prétention de penser qu'il étaient relativement sincères. Je pense que de se voir n'aurait rien apporté de plus mais je ne peux pas exclure que cela aurait pu donné une dimension plus "humaine" aussi.

Enfin, l'anonymat peut aussi être un moyen de se concentrer sur l'essentiel (exclure toutes formes de superficialité ou d'artifices, notamment estehtiques ou visuels). Si on parle de spiritualité et de profondeur on peut considérer que ce ne soit pas indispensable.
Truc
()
Merci Sheina, pour cet article, pas évident, désormais de s'y retrouver entre " le virtuel " et la réalité objective.Je rejoins l'analyse de Moleskine et celle d'Askelle ...
Objet
()
J'ai envie de rebondir sur un point. Je crois aussi qu'il est de plus en plus difficile de se cacher. Je ne parle pas de la traçabilité de nos actions comme un paiement électronique, un achat en ligne. Mais je parle par exemple du fait que de plus en plus de gens comme la génération Z font des vidéos en direct, chez eux et même la généralement précédente emboite le pas. Nous pouvons à présent être littéralement dans l'intimité des gens. Même un peu trop. Voir une partie de leur intérieur (habitation, j'entends) . Certes mon commentaire dévie un peu de la propa initiale, mais il me semble que l'époque actuelle fait tout pour nous exposer à tout prix. Narcissisme ? Besoin de l'égo de savoir qu'il vivra une fois éteint ? Je ne sais pas trop. Sans oublier que cette relation parasociale ne me semble pas des plus sécurisante.
Appareil
()
#1551 :

Bon il est tard et j'arrive un peu après ces échanges. Je ne te connais pas Sheina mais si ton intention était de te sentir mieux et non pas de juger cette personne alors il n'y a rien de malveillant. En revanche quand je lis tes propos, je les trouve moralisateurs et peut-être qu'ils ont blessé ton interlocuteur.

Ce que je trouve plus intéressant par rapport à ta réaction c'est peut-être que tu nous expliques dans ce contexte précis ce qui t'a mise en colère ou ce qui t'a fait peur derrière ce profil sans visage ? Qu'est-ce qui est compliqué pour toi intérieurement avec l'anonymat que tu associes à l'authenticité ? Mais je sais que ces questions peuvent "remuer" donc il est évident que tu n'y réponds que si tu le souhaites :)
Accessoire
()
#1555 :

C'est intéressant ce que tu dis, Moleskine, l'ouverture que tu fais. Parfois je me fais cette réflexion avec des booktubeurs qui font des room tour ou qui affichent leurs enfants trop jeunes pour avoir dit oui ou non. Et j'imagine que ça peut être pire à la TV ou dans d'autres domaines de Youtube.

Je crois que ça peut être une forme de narcissisme, de naïveté, d'insouciance, de "faire comme les autres". Je n'ai pas de réponse et ça doit dépendre des personnes.

Et j'aurais une question que tu as amorcée, qu'est-ce qui fait que nous sommes authentiques selon ?
Bidule
()
Je voulais juste discuter avec quelqu'un avec qui je jouait à un jeu depuis plus d'une année..


En vrais, c'était juste pour le voir dans toutes ses dimensions et avoir une vraie discussion pour vraiment se connaître.

En plus, il avait mis l'audio justement car c'était plus simple pour s'arranger pour l'équipe avant la partie.



Ce montrer en entier c'est être plus authentique oui...


La communication non verbale à quand même une certaine valeurs à mes yeux désolé hein!!


C'était dans l'optique de passer au dessus des préjugés aussi face à des échanges entres joueurs de notre groupe.
Gadget
()
Enfin je dis audio mais c'était VIDEO et lui restait dans le noir. Il lance la conversation et lui se cache ^^ c'est même lui qui était venu me recherche sur Facebook du coup, j'avais déjà vu une photo par se biais là de lui.


Il était juste assis sur un divan avec un mur derrière en plus...


Enfin voilà...


Après le problème c'est les IA, des fois on se fait fliquer de nos jours... Et on met tout dans une base de données.


Ici il s'était caché mais vraiment pour ne pas montrer qui il est tout en voulant voir qui je suis. Ce n'était pas une histoire de IA.
Bidule
()
Il ne cachait pas son apparence vraiment vu que je l'avait en public.. il cachait les nuances de sa personnalité au sein de la discussion.
Artifice
()
(désolé pour le multiposte) cette histoire n'est pas récente.. Pour être plus juste, je lui ai proposé d'en parler de vive voix.. et lui à lance la vidéo.


Mais c'est moi qui en est parlé et lui qui est venu me chercher sur Facebook.. (juste pour éviter un quiproquo)
Barda
()
#1558 :

Ce n'est pas moi qui vais te contredire pour le non verbal.

Je sens que tu étais vraiment dans l'inconfort de cette "ombre". Peut-être que tu pourrais une prochaine fois, parler de toi "je ne suis pas à l'aise à t'entendre sans te voir etc..."

Merci de partager tout ça avec nous.
Accessoire
()
La discussion prend de l'épaisseur, c'est cool.

Sheina, on comprend mieux ton ressenti et ta position bien que cette dernière nous ait paru jugeante au départ. Non pas qu'elle le soit bcp moins mais je comprends mieux pourquoi et selon quel principe de réciprocité tu as réagi comme tu l'as fait.

La question de l'exposition sur internet et du narcissisme est intéressante.

Comme dans toutes choses, ce sont souvent l'excès et le manque de modération qui constituent un facteur de risque. En fait, se sont souvent "les conditions" de l'exposition et ce qu'on expose qui posent souci, plus que le simple fait de s'exposer. Après je dissocie le narcissisme de l'autodéterminisme même si des corrélations existent.
Bien que tous les "contenus" ne se valent pas, je trouve quand même assez chouette que ces plateformes offrent l'opportunité à chacun de s'exprimer et de s'attarder sur des pratiques et des sujets qui les passionnent et les animent. C'est un pied de nez à la dictature télévisuelle qui nous dicte quoi regarder, quoi lire, quoi écouter, quoi penser. Alors certes, personne nous contraint à regarder la TV donc c'est excessif de le dire ainsi mais je trouve que l'exposition n'est pas forcément l'expression d'un narcissisme exacerbé ou négatif.

Le hic, c'est que tout le monde n'est pas forcément en capacité de faire le tri et d'évaluer les risques et leur conséquence (la liberté d'expression résout des problèmes autant qu'elle en pose) donc c'est compliqué de statuer.
Objet
()
N’aimant pas discuter vraiment à travers écran interposé, je lance directement une discussion vidéo afin d’appréhender la personne que j’ai en face. (C’est pour moi plus représentatif et moins impersonnel)

-------------

Moi j'avoue que je suis déjà sceptique à ce stade.
C'est pas surtout parce que t'as des difficultés à l'écrit que tu préfères l'oral ?

Je mets un peu les pieds dans le plat mais bon l'incompréhension sur cette propa est un exemple parmi d'autres.

Et dans la mesure ou ça me parait évident que l'oral te sera plus facile, j'ai tendance à voir le reste comme les petites justifications et biais de confirmation que l'égo établi derrière (pour chacun d'entre nous)

Absolument pas certain qu'on puisse dresser un lien entre aimer ou pas certains modes de communication et "s'assumer"/vouloir se cacher.

[Et pareil je pense qu'on est à une époque de surexposition plus que de suprotection sociale. ça me parait d'ailleurs même pas nécessaire d'argumenter sur ce sujet]
Truc
()
#1564 :

Merci de ne pas remettre en doute mes propos. Non je voulais vraiment appréhender la personne pour ce qu'elle est dans sa globalité.


C'est un peu lourd si on doit me traiter de menteuse.. plutôt arrêter là.

Brol
()
On est surexposée et en même temps pas exposé à sa juste valeur.


À partir du moment où montrer que 10pourcents de soit via un clavier est plus sur..


Bien-sûr je parle d'un échange entre deux personnes et non d'une publication vu par 10 000 inconnu.


En gros là on quitterai l'écran et se verrai en face à face en effet vous comprendrez mieux mais pas uniquement parce que je tape mal ^^
Appareil
()
Ici je relève le faite de se protéger sur un sujet qui OBJECTIVEMENT n'avait pas lieu d'être dans une communication saine et complète avec tout les éléments à côté dont j'ai parlé plutôt.


Donc si tu te protège déjà là alors qu'est ce que tu fais ailleurs avec les autres?? Sait tu encore vivre et par extension mourir?


D'où la 2iemes question mais que je n'aurai pas remis si je devais revoir la propas.


Le mieux c'est de toute façon ne pas mettre d'exemple car certains réagisse plus vis à vis de la personne que du sujet là.........
Artifice
()
Ah mais je doute pas de tes propos.
Je pense que tu crois assez fort ce que tu dis.

Je garde une réserve sur ce que j'avance, mais ça me parait l'explication la plus plausible néanmoins.

Instrument
()
Sérieusement arrête de revenir sur ma personne et quitte le sujet...


Pour émettre en plus un jugement sur une personne que tu connais pas. Help ..
Accessoire
()
Tu émets des jugements sur le monde entier :
"Mais enfin ! N’y a-t-il plus personne qui s’accepte comme il est ? Jouons donc tous une pièce dans la vie ?"

J'aurais attendu un peu moins de sensibilité face au même procédé.

Après certes, je peux quitter le sujet.
Je vais me cacher et faire bonne figure ! :D
Bidule
()
MoUSE.

Disons que je pense que notre authenticité est déjà biaisée par les différents biais cognitifs que nous avons tels que notre éducation, notre culture, nos différences d'âge et autres. Nous sommes authentiques quand nous sommes seuls avec nous-mêmes (même si je pense aussi que l'expression "se voiler la face" a encore tout son sens).

D'ailleurs "C'est quoi l'authenticité" est une vaste question, car on ne sait pas à quoi la comparer (comparer un truc et un autre, ce n'est pas toujours terrible). Je me demande aussi si notre identité "réelle" est la même que celle "virtuelle". C'est plus facile de dire certaines choses dans l'aspect virtuel, mais celui-ci garde des traces de nous. Il est certes plus facile pour certaines personnes de s'afficher face à des inconnus éphémères qu'à son entourage déjà bien engoncé dans des jugements de valeurs divers.

Je crois que ma pensée est une fois de plus en train de naviguer dans dix mille pensées. Je vais faire décanter tout cela.
Accessoire
()
Pour souligner ce que vient de dire mon collègue fan du 5 un peu plus haut.

Tu serais surpris de voir que le contenu sur Bookstragram, Youtube et Booktube est souvent le même contenu un peu partout. Mais j'écrirai prochainement un article à propos de cela :)
Babiole
()
Sauf que le monde entier ne se ramasse pas pour une propas de +-27 lignes des:

malveillante, mythomane, et enfin un ego surdimensionné...


Elle est axé sur un questionnement qui amène un débat dont l'idée est de pouvoir aussi changer d'avis au cours des réflexions et des informations reçu.


Tu n'es pas là pour apprendre à me connaître en prime.
Fourbi
()

#1571 :

Et Muse ...

L'authenticité est un sujet très intéressant mais qui mériterait un article à part entière. C'est d'autant plus passionnément que c'est un attribut dont tout le monde se revendique! Ahah. Ca serait donc intéressant de connaître un peu la définition et la valeur que chacun lui prête.
Machin
()
#1574 :

Je suis complètement d'accord avec toi et peut-être que je l'ecrirai !
Fourbi
()
#1549 :
"Vivons mieux, vivons cachés..

Voila ce que j'ai voulu mettre en avant. Cette tendance qui prends tout doucement plus de place dans la société."


Je pense plutôt qu'on revient à ce que faisaient nos parents et grands parents. Est ce si mal que ça ?
Prenons l'exemple de l'exposition de nos enfants sur les réseaux sociaux, le fait de mettre leur photos les expose clairement à des risques comme les réseaux pédophile etc.
L'absence de photos d'image nous préserve aussi au sein de nos entreprises. Comment serais-je perçu dans mon entreprise à 95% masculine, avec de nombreux musulman pratiquant s'ils avaient connaissance de mon passé plus que tumultueux ?
Par rapport aussi à nos enfants, lors de ma première grossesse, j'ai fait place net, j'ai retiré tout ce que j'ai pu des réseaux, de mes disques durs afin que mon fils à naître ne puisse pas tomber sur tout ça. L'idée n'est pas que j'ai honte, l'idée c'est de ne pas l'exposer trop tôt à certaine chose. C'est une chose de savoir que maman est aussi une femme et épouse, c'est carrément autre chose de le visualiser.

Nos parents, grands parents rencontraient les gens pour la première fois en face à face, dans des balles, en boite, chez des amis. Aujourd'hui on passe par les réseaux, mais ne soyons pas idiot, nous avons parfaitement conscience que le monde des bisounours n'existe pas, il est logique de vouloir se préserver. La prévention fait peut être enfin son effet.
Barda
()
#2282 :

Je n'ai pas tout tout relu. Au niveau développement de l'informatique et du partage d'image je suis tout à fait d'accord avec toi. Au niveau échange humain, je suis plus mitigé. Je pars du principe d'une évolution globale conjointe dans une société de partage.


Se caché c'est le chemin facile.

Apres on n'évolue pas au même rythme, on doit pouvoir se préserver malheureusement un peu et ici oui tu relève un point important (protéger ses enfants pour attendre un moment propice).



Je dirai que c'est ok à 80 pourcents mais je voulais relever c'est 20 pourcents autres....
Outil
()
#2282 :

suite

Quelques choses d'autres m'as poussé a écrire cette article aussi. Quelques chose de moins global et qui rentre dans ses 20 pourcents mais que je n'ai pas voulu détaillé. En vrais, j'ai commencé à vouloir retirer tout mes trucs aussi du net. Enfin..
(Vous n'avez pas (encore) les droits nécessaires pour répondre à cet article)
© v24.415 - 2003-2023 [paranoïaque] - Les CGU - Réseau social discret - Rien du tout -