PROPAGANDE

Psycho - Mais c'est quoi tous ces psys ?

Posté par Objet le 19/06/2023 pour le secteur PHILO
🌍 Article public ⸱ 1044 lecteurs récemment

Salut les PHILOus !

Il y’a plusieurs mois sur PARENT nous avions débattu des différentes appellations comprenant la locution "psy". Il y’a des différences entre la Belgique et la France donc je précise que je vous donne des infos françaises.

Psychiatre : C’est un médecin dont la spécialité est la psychiatrie. Comme il est médecin il peut prescrire des médicaments et des arrêts de travail. Depuis 2011, tout médecin diplômé, quelle que soit sa spécialité est automatiquement psychothérapeute (voir plus bas)
Un psychiatre peut intervenir en institution : hôpital, foyer pour personne handicapée... et également en libéral. En institution, globalement, les pathologies sont plus lourdes et nécessitent l’intervention d’une équipe pluridisciplinaire, d’une prise en charge plus complète et parfois d’une rupture avec la cellule familiale de la personne et/ou son quotidien.
En libéral, les psychiatres peuvent recevoir des patients souffrant de façon différente et qui n’ont pas forcément de pathologie psychiatrique.

Psychologue : Un.e psychologue a fait 5 ans d’études à la fac. Iel peut être psychologue clinicien.ne, psychologue du travail, psychologue spécialisé.e en psychométrie, psychologue scolaire...
Comme les médecins, depuis 2011, en même temps que le titre de psychologue, on reçoit le titre de psychothérapeute alors qu’on n’a pas forcément reçu de formation à la psychothérapie. En France, les approches de psychothérapie se font en général dans des écoles privées mais pas à la fac.

Les psychologues, comme les psychiatres peuvent travailler en institution ou en libéral, parfois au sein d’entreprises.

Psychothérapeute : Titre protégé en France depuis 2011, il est réservé aux médecins diplômés, aux psychologues diplômés de 5 ans d’études.
C’est un.e spécialiste de la thérapie, du suivi de patients. Il est formé ou non (si, si) à conduire une thérapie avec ou pas, une approche thérapeutique.

Psychopraticien.ne : Titre non protégé. Cela sous-entend que n’importe qui, du jour au lendemain, peut mettre une plaque de psychopraticien sur son mur et recevoir des clients/patients.
Rassurez-vous (ou essayez), la FF2P encadre certaines formations de psychopraticien.nes. C’est une fédération de psychologie et psychanalyse qui recense les écoles reconnues pour dispenser une formation sérieuse, éthique avec un nombre d’heures minimum et une obligation de supervision. Sauf cas exceptionnel, le psychopraticien travaillera en libéral.

Je me rends compte que certains termes sont peut-être un peu techniques, n’hésitez pas à poser des questions.

Est-ce plus clair pour vous ?
Quelle dérives voyez-vous dans ces différents métiers ?
Pourquoi ne pas encadrer une profession ?


TW : J’ai bien conscience que certains d’entre vous ont eu des expériences parfois très douloureuses avec tel ou tel accompagnant cité plus haut, pour le respect de ces professions en général, merci de ne pas faire de généralisation.

9 commentaires
Brol
()
C'est intéressant comme rappel.
Je ne comprends juste pas l'idée de psychothérapeute, en fait? Et quand tu consultes un(e) psychothérapeute, est-ce qu'il est précisé si il/elle est en fait psychiatre ou psychologue?

Je crois que la grande question, c'est de savoir vers qui se diriger quand ça va mal. Mais j'ose espérer que chaque praticien serait capable de rediriger des patients si leurs problèmes ne tombent pas sous leur domaine de compétence...

Pour le côté dérive...je connaissais quelqu'un de doublement diplômé en psychiatrie et psychologie, mais qui a été radié de l'ordre des médecins. Le type a continué à pratiquer de manière plus ou moins officieuse, à la manière d'un psychiatre mais sous le nom de psychothérapeuthe...et envoyait ses patients à l'hopital si besoin de médicaments.
Fourbi
()
#1630 :

Alors je ne connais pas la loi belge donc j'espère ne pas te dire de bêtises.

Un psychothérapeute est normalement spécialiste de la psychothérapie donc il n'est pas psychologue du travail ou psychologue pour les test HPI, TDAH...

Un psychiatre mettra en avant son titre de médecin et comme peu font de la thérapie, ils le précisent quand ils le proposent.

En tant que psy, on a globalement les mêmes compétences mais parfois des specifités. Le plus important en thérapie c'est le lien créé avec le thérapeute. Il ne faut pas hésiter à changer de psy si ça ne passe pas ou en parler avec lui ou elle.
Brol
()
Merci pour ces précisions :)
Barda
()
Un psychologue fait 5 ans d'université,après il peut choisir de faire un doctorat...Mais il travaille en collaboration avec un psychiatre, médecin spécialiste qui prescrit le traitement.
Un "psychothérapeute " à au mieux" un graduat " ,au pire un brevet.
Appareil
()
#1633 :

Tu parles de la Belgique ?
Instrument
()
Belgique ou France, un médecin spécialiste reste la référence, on travaille de concert mais nous gardons, toujours la conscience de nos compétences...
Instrument
()
#1635 :

Je vais quand même nuancer. En libéral si un patient n'a pas besoin d'arrêt de travail ou de médication, le psychiatre est inutile. Le patient a un médecin traitant (dans la majeure partie des cas) alors que la psychiatrie est un désert effrayant.

En France, le titre de psychothérapeute est vraiment protégé puisqu'il est réservé aux médecins et aux psychologues ayant un Master 2 validé.
Barda
()
Oui,un peu différent.En France vos infirmières sont A2 (brevet) ,en Belgique, en Suisse on exige un graduat A1 ,et pour toutes spécialités (Urgences, salle d'op ,psychiatrie, réa)Un diplôme supplémentaire.
.
Instrument
()
Et les psychopathes ? Vous avez oublié les psychopathes !

Un peu plus sérieusement, Psychanalyste, c'est protégé ou pas comme appellation en France ?

De ce que j'ai compris, c'est une branche / école de pensée parmi les psychologues, ou plus exactement un groupe d'école de pensée selon à qui iels se réfèrent.
La principale autre école de pensée si j'ai bien suivi ce sont les TCC (qui elles-mêmes ont plein de ramifications)

Là encore, de ce que j'ai compris, les psychologues sont formé⋅e⋅s à accompagner par la parole, les psychiatres à diagnostiquer des troubles et prescrire des médicaments.

Les psychiatres sont remboursé⋅e⋅s par la sécu, les psychologues, rarement ou de manière très limitée.
(Vous n'avez pas (encore) les droits nécessaires pour répondre à cet article)
© v24.415 - 2003-2023 [paranoïaque] - Les CGU - Réseau social discret - Rien du tout -